Comment faire les bons choix d'emballages lorsque c’est impossible de faire ses achats en vrac?

 Depuis nos déménagements respectifs en banlieue et en campagne, nos habitudes de consommation ont un peu changé. Avant, lorsque nous habitions le centre-ville d’une ville plus urbaine, on passait régulièrement à notre épicerie zéro déchet de quartier pour faire nos achats en vrac avec nos propres contenants. Maintenant, ce genre de sortie est moins fréquent puisque nous devons prendre la voiture et parcourir plusieurs kilomètres pour faire un détour par l’épicerie zéro déchet la plus proche de chez nous (bien que nous adorons encore le faire lorsque c’est possible et que nous le planifions). On fait donc attention à faire les meilleurs choix pour nos produits emballés que l’on se procure à l’épicerie. 

Mais comment s’y retrouver parmi tous les différents emballages et lesquels sont les plus écologiques?

On en a discuté avec GoGo Quinoa qui nous ont éclairés sur le sujet puisqu’ils ont entrepris un virage vert il y a quelque temps pour réduire leur empreinte en plus de s’être fixé l’objectif de réduire leur consommation de plastique de 70% d’ici 2021.

 

blogue gogo quinoa vrac

  

Effectuer une transition écologique de ce genre en entreprise demande beaucoup de temps et de préparation. On le sait d’expérience, le coût des matières premières, les difficultés d’approvisionnement de celles-ci, la conservation de la fraîcheur du produit, la durabilité de l’emballage dans le transport et lors de l’exposition à différentes températures (difficulté de plus parce qu’on est au Québec et que nos hivers sont particulièrement froids), le coût du matériel et l’offre actuellement disponible sur le marché sont des enjeux majeurs. Plusieurs défis auxquels il est nécessaire de faire face pour offrir de meilleures options.

Voici quelques astuces:

Les emballages jetables

 Ceux-ci sont tout simplement à éviter! Ils ne sont ni recyclables ni compostables et finiront leur vie au dépotoir à dégager des gaz à effet de serre. Bien sûr, ils sont parfois inévitables et il nous arrive aussi d’en avoir dans notre panier d’épicerie, mais on tente de l'éviter le plus que possible. On achète donc de gros formats plutôt que des formats individuels. 

 

Les emballages recyclables

Ça fait des années qu’on le sait, recycler c’est très bien, mais ça ne sauvera pas la planète. Le pourcentage des matières que l’on met au bac qui sont réellement recyclés est plutôt bas (environ 52%)*. Pour qu’une matière recyclable comme le métal, le plastique, le carton soit réellement recyclée, une entreprise doit être intéressée à racheter cette matière recyclée pour en faire une matière première et c’est là que ça se complique. Par contre, certaines matières sont plus recyclables que d’autres.

Privilégiez le carton et le métal au plastique et au verre. Leur pourcentage de réutilisation est plus élevé. Encore mieux si l’emballage est fait de fibres recyclées comme certaines boîtes en carton.

De plus, vérifiez les numéros sur vos emballages de plastique. Ces chiffres correspondent au type de plastique utilisé et certains centres de tri n’acceptent pas certains chiffres (par exemple, au Québec, le plastique n.7, n’est pas accepté).En cas de doute, référez-vous à Recyc-Québec**.

 

blogue gogo quinoa

 

Les emballages compostables

Une merveilleuse invention lorsqu’ils sont réellement compostables! Il faut bien différencier les termes biodégradables de compostable. Biodégradable veut tout simplement dire “qui se décompose”, mais le temps de décomposition peut varier (par exemple, le plastique est biodégradable en 4000 ans). Le terme compostable signifie “qui se désintègre dans un site de compostage industriel ou domestique en compost servant à enrichir la terre”. Les produits compostables sont donc biodégradables, mais l’inverse n’est pas toujours vrai.

Plusieurs compagnies ont sorti des emballages en plastique compostables, mais malheureusement ceux-ci ne sont pas toujours acceptés dans les infrastructures de compostage*** et finissent leur vie au dépotoir. Attention au green marketing!

En cas de doute, GoGo Quinoa nous a indiqué avoir choisi des emballages compostables faits à partir de cellulose de bois certifié FSC. Ceux-ci sont acceptés partout et peuvent même être compostés dans le compost domestique. Un gros avantage comparativement au bioplastique qui n’est compostable qu’en installation industrielle et qui prend souvent trop de temps à se dégrader ce qui lui occasionne d’être envoyé au dépotoir.

Les emballages consignables

Le principe est simple et très efficace, on paye la consigne qui correspond au prix du contenant lors de l’achat du produit et on récupère notre argent lorsqu’on retourne la consigne au magasin. Le contenant est par la suite lavé, désinfecté et réutilisé. De plus en plus d’épiceries offrent cette option pour certains aliments ou repas prêt-à-manger.

Bien sûr, la meilleure option reste de ne créer aucun déchet. Pour cette raison, le vrac restera toujours en top de liste, mais en tant que consommateur, si on désire voir plus d’options écologiques dans l’offre d’emballages, il est important d’encourager les compagnies qui proposent ces options et qui ont fait l’effort de faire ce virage vert. Rappelons-nous que le but principal de toutes les compagnies est de faire plaisir à ces consommateurs!

Psst: Certains produits GoGo quinoa sont aussi offerts en vrac :

blogue Gogo Quinoa 

 

https://ici.exploratv.ca/blogue/a-quel-point-ce-quon-jette-au-bac-est-il-recycle/

** https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/citoyens/mieux-recuperer/quest-ce-qui-va-dans-le-bac

*** https://www.ledevoir.com/societe/science/534251/les-sacs-compostables-sont-ils-nuisibles

← Article précédent



Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Net Orders Checkout

Item Price Qty Total
Subtotal $0.00
Shipping
Total

Shipping Address

Shipping Methods

Français