Se partir un potager pour les débutants

Faire un potager c’est l’un de mes petits plaisirs d’été. En fait, je pense tout l’hiver au moment ou je pourrai commencer à semer mes graines pour partir mes semis. Si vous avez lu notre dernier blogue sur l’autosuffisance, vous savez que mon but cette année était d’agrandir mon potager pour planter davantage de légumes, récoltez davantage et tout mettre en conserve à la fin de la saison pour avoir des aliments frais et (très) locaux sous la main toute l’année. Directement du jardin à l’assiette, il n’y a pas plus écolo que ça! 

jardin - Dans le sac

jardin des vies-la-joie

Je ne suis pas une experte, comme beaucoup, je fais encore des erreurs. Il y a tellement à apprendre sur l’art de jardiner, mais je considère cela comme un apprentissage et je m’informe auprès d’experts (ici, Ariane de Le jardin des vie-la-joie ) pour avoir les meilleurs conseils.

Voici quelques questions à se poser avant de se partir un potager à la maison : 

Jardin en bac ou au sol? 

Les deux sont de merveilleuses options qui permettent d’avoir de beaux légumes durant l’été! Bien sûr, si vous n’avez pas accès à une cour ou suffisamment de terrain, la culture en bac (ou Smartpot) est l’option qui convient le mieux. Vous pourrez aussi commencer à planter un peu plus tôt en bac (si la température le permet) puisque la terre des bacs dégèle plus rapidement qu’au sol. Par contre, l‘espace étant un peu plus restreint, il faut bien penser à ce que l’on souhaite cultiver et respecter les dimensions nécessaires aux variétés de légumes (les légumes racines nécessitent une bonne profondeur pour bien pousser). On peut donc se faire un plan à l’avance et s’informer de l’espace nécessaire à chaque légume/fines herbes pour bien pousser.  

blogue jardin Dans le sac

Au sol, il est possible de cultiver des plantes potagères vivaces (qui vivent plus qu’une année) comme l’ail, l’oignon, l’asperge, la pomme de terre, la rhubarbe, etc. Il n’est pas nécessaire d’avoir un immense potager pour nourrir une famille moyenne. En règle générale, un espace de 4,5m x 6m serait suffisant pour nourrir une famille de 4 personnes. On s’assure cependant qu’il soit orienté vers le sud pour avoir au moins 6h de soleil par jour. Le potager au sol est cependant plus facilement la proie des petits animaux (écureuils, marmottes, moufette, ratons laveurs) qui peuvent voler les récoltes, faire des trous dans la terre ou y faire leurs besoins (chat). On peut donc mettre du grillage autour du jardin ou se servir de répulsifs naturels (poils de chien, cannelle, etc.). Ce n’est pas toujours efficace, mais ça vaut le coup d’essayer!

Donc quoique vous choisissiez, vous devriez obtenir de beaux légumes. Chez moi, j’utilise les deux pour un max de rendement. 

Quelle terre utiliser?

Chaque plante à ses besoins uniques, mais une bonne terre à jardin comme base enrichie avec du compost est généralement suffisante pour bien cultiver. Pour les proportions et le meilleur compost à utiliser, je vous recommande de demander à un spécialiste dans un centre du jardin ou une pépinière. Ils sont très souvent de bon conseil!

Même chose pour les engrais, à chaque plante ses besoins!

Petit truc écolo: conservez vos coquilles d’oeufs pour les réduire en poudre et les intégrer à votre terre à jardin au pied de vos plants de tomates. C’est un engrais fantastique plein de calcium.

On conserve aussi le marc de café pour le mélanger à la terre.

Jungle Fleur a une super recette d’engrais naturel sur leur blogue pour les plantes extérieures et intérieures.

Ici, j’ai acheté de la terre en vrac (sans sac) de ma pépinière du coin. Livré directement à même mon jardin et j’utilise un engrais liquide à base d’algue marine du Québec. 

Quand semer?

Il existe trois types de semis, les semis intérieurs qu’on plante à la maison très tôt au printemps (voir calendrier des semis et blogue comment partir ses semis) et qu’on replante au jardin par la suite, les semis extérieurs qu’on plante directement au jardin puisqu’ils ne supportent pas la transplantation et les semis intérieurs/extérieurs. Ces derniers sont ceux qui supportent les deux, alors à nous de choisir!

semis- Blogue Dans le sac

Les semis intérieurs sont pour les plantes qui ont besoin d’une maturité plus longue avant d’être prêts à être récoltés. On parle ici des tomates, poivrons, aubergine, chou, oignons, poireaux, etc. On les commence à l’intérieur généralement à la mi-mars jusqu’au début avril. On doit par contre s’assurer de les arroser suffisamment et de leur donner beaucoup de chaleur et d’ensoleillement. Ils doivent aussi être acclimatés (les adapter à la température extérieure) quelques jours avant d’être replantés au jardin. Les nuits ne doivent plus descendre sous les 10 degrés non plus afin de favoriser la croissance des plants.

Les semis extérieurs peuvent être semés vers la mi-mai, lorsque le temps se réchauffe et qu’il n’y a plus de risque de gel la nuit. Encore une fois, on arrose bien après avoir semé.

Bien sûr, si vous ne désirez pas partir vos semis vous-mêmes, vous pouvez les acheter déjà partis dans une pépinière ou un centre de jardin. Favoriser les variétés ancestrales qui sont déjà bien adaptées au climat d’ici.

Sinon, on peut se procurer des graines de semences locales ou ancestrales à planter en ligne sur Le jardin des vies-la-joie et chez plusieurs marchands locaux.

Vous pouvez aussi prélever les graines de vos légumes (poivrons, tomates) pour essayer de les replanter dans la terre. Une expérience qui ne coute rien!

Conserver aussi vos coeurs de laitues, pied de céleri et de poireaux pour les faire repousser à l’infini. C’est facile et amusant à faire à la maison Voir ici

Quoi semer?

On y va selon nos goûts personnels, selon ce que l’on consomme le plus. Ça permet de faire des économies et de ne rien gaspiller. Inutile aussi de trop planter. Par exemple, c’est préférable d’espacer la plantation des laitues pour ne pas se ramasser avec des surplus de salade qu’on ne pourrait consommer avant qu’elle se gâche.

Personnellement, j’achète toujours à l’épicerie des poivrons, courgettes, concombres, carottes, bleuets, framboises, salade, fines herbes et kale. J’ai donc planté tout ça pour en avoir tout l’été à la maison. Ainsi que plusieurs fleurs (soucis, calendula, lavande) pour attirer les pollinisateurs qui sont essentiels au jardin.

Je prévois aussi faire des conserves de tomates à la fin de l’été, j’ai donc planté plusieurs plants de tomates italiennes et de basilic.

Les variétés de légumes les plus faciles à cultiver pour les débutants sont celles-ci : laitue, carottes, Kale, tomates, fines herbes, oignons, concombres, courgettes, radis, haricots. Il y en a plusieurs autres selon votre expérience de jardinier, mais généralement celles-ci ont obtient du succès, même avec très peu d’expérience.

Et pour ce qui est des fruits : les framboisiers sont très faciles à cultiver et offrent généralement un bon rendement.

Si vous êtes un adepte des DIY beauté vous pourriez aussi cultiver des plantes médicinales telles que : plantain, centaurée, calendula, camomille, échinacée, etc. Vous aurez ainsi vos plantes fraiches pour faire vos infusions ou macérats. Allez faire un tour sur le blogue des Trappeuses, celui-ci est rempli de belles recettes à faire à la maison!

jardin- fleur - Dans le sac blogue

Arrosage

On arrose de façon plus rigoureuse après avoir semé ou replanté les plants. Ensuite, on arrose bien en profondeur et abondamment lorsque le sol est sec et poudreux et lors des grandes chaleurs. On évite d’utiliser un jet trop fort pour ne pas abimer les racines et les plants fragiles.

Il est préférable d’arroser tôt le matin pour que le feuillage ait le temps de sécher et éviter le développement des champignons sur les plantes. Surtout, on n’arrose jamais en plein soleil. Les gouttelettes pourraient bruler le feuillage et l’eau s’évapore trop rapidement.

J’ai installé un baril de récupération d’eau de pluie à la maison pour diminuer ma consommation d’eau. C’est parfait pour arroser le jardin et les fleurs.

Étendre du paillis au pied des plants permet aussi de garder l’humidité et de réduire l’arrosage des plants.

Mon fils adore venir m’aider à arroser les plantes et venir voir l’évolution des petites pousses le matin. Je trouve que c’est le plus bel apprentissage qui soit que de voir une petite graine pousser pour se transformer en plante et faire des fleurs qui se transformeront à leur tour en fruits ou légumes. Ça permet de mieux comprendre l’importance de la biodiversité et ça peut aussi aider les petites bouches plus difficiles à apprécier les légumes s’ils les ont fait pousser eux-mêmes ;)

Faire son potager peut paraître intimidant au début, mais c’est tellement gratifiant et il n’y a rien de meilleur que des légumes frais du jardin! Alors ne vous laissez pas décourager si ce n’est pas un succès dès le début. J’écoute beaucoup de podcast, je lis beaucoup et je demande énormément de conseil à mon entourage. Je vous encourage à faire pareil!

Bon jardinage! 

Ressources:

Le jardin des vies-la-joie - Vente de semences

https://jardinierparesseux.com/

Nouveau guide illustré du jardinage au Canada

garden gardening green jardin lifestyle natural potager

← Article précédent Article suivant →



Laissez un commentaire



Net Orders Checkout

Item Price Qty Total
Subtotal $0.00
Shipping
Total

Shipping Address

Shipping Methods

French